JEU DES 8 FAMILLES DE MOTS POUR LE CP

 

les 8 familles de mots

 

Ce jeu peut être pratiqué à tout moment de l’année, même si les élèves ne savent pas encore lire. En effet, il a d’abord été conçu pour se familiariser avec la notion de syllabe.

 

 


J’ai élaboré ce jeu pour des CP de début d’année afin de les entraîner à découper oralement un mot en syllabes et à repérer la place de celles-ci dans le mot. Mais je pense que ce sera plus parlant avec un exemple en images.

Constitution des cartes du jeu

ambulanceChaque famille comprend quatre cartes dont chacune porte une syllabe du mot à reconstituer. Comme vous le voyez, l’image dédouane l’élève du déchiffrage car ce n’est pas l’objectif du jeu. Le mot est copié en bas de la carte. La couleur des syllabes alterne entre noir et gris pour aider l’enfant à savoir si la syllabe en gras est bien celle qu’on lui demande. Mais ça va aussi lui permettre de trouver la ou les séquence(s) du mot qui lui manque(nt).

Les objectifs du jeu

D’abord il y a ceux que j’ai déjà mentionnés :

– Savoir découper un mot oralement en syllabes.

– Lire une syllabe isolée par mise en correspondance de celle-ci avec sa place dans le mot.

Mais il y a aussi :

– Savoir s’organiser : grouper dans son jeu les cartes d’une même famille et les mettre dans l’ordre pour éviter par exemple de demander une syllabe qu’on a déjà (ça arrive fréquemment).

– Comme dans tout jeu des sept familles, être attentif aux échanges entre les joueurs et mémoriser les informations pour savoir à qui adresser ses demandes.

Contenu du jeu

épouvantail 2

 

Il y a huit familles de mots à quatre syllabes : ordinateur, couverture, parachute, ambulance, dromadaire, signature, balançoire, caravane, épouvantail, confiture, téléphone et aspirateur. La complexité des sons et des graphies n’a ici aucune importance. L’essentiel est que l’élève sache bien décomposer les mots en syllabes. Par exemple épouvantail est un mot difficile mais ça ne posera pas de problème à l’élève de savoir que la dernière syllabe est [taj].

Présentation du jeu aux élèves

Je pose les cartes mélangées sur la table et demande aux élèves de les regarder, sans autre consigne. Ils repèrent assez vite qu’il y a plusieurs fois le même dessin et en général, ils n’attendent pas pour grouper les cartes par famille. Quand elles sont toutes reconstituées, on affine les observations :

– Il y a quatre syllabes dans les mots. On les énonce pour chaque famille, en les séparant bien.

– La syllabe du haut correspond à celle du bas qui est en gras.

– Les syllabes ne sont pas de la même couleur.

Souvent, les élèves ordonnent d’eux-mêmes les syllabes dans les familles. Je demande alors comment ils savent qu’il faut les ranger comme ça. Si l’idée n’émerge pas, je m’arrange par un jeu de questions pour le leur faire faire, et expliciter.

À partir de là, ils sont prêts à jouer. Il n’y a plus qu’à rappeler les règles du jeu des sept familles et c’est parti ! En général, le gagnant est celui qui est le plus attentif et mémorise quel joueur a les cartes qui l’intéressent.

jeu des familles de mots à 4 syll


Les compétences acquises par l’intermédiaire de ce jeu restent informelles et intuitives dans un premier temps. Par exemple, elles montrent à l’enfant qu’une syllabe n’est pas toujours formée de deux lettres, qu’on peut voir une lettre sans « l’entendre » (le a dans van) etc. Ce sont surtout les élèves les plus anxieux qui y trouvent leur compte. Comme on ne leur demande rien explicitement, l’angoisse est évacuée, ils se concentrent sur ce qu’ils cherchent et apprennent sans s’en rendre compte. C’est là la magie du jeu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s