POÈMES POUR APPRENDRE AU CP

poèmes pour apprendre présentation

En ces temps de rentrée, je vous propose trois poèmes assez ludiques qui aideront vos élèves à acquérir certaines des connaissances élémentaires attendues au CP. Et comme d’habitude, vous trouverez des idées d’illustration pour égayer les cahiers.

 


Les poèmes, tout comme les comptines, sont de formidables portes d’entrée pour acquérir des connaissances, l’air de rien, ou plutôt l’air de s’amuser. Les trois que vous trouverez dans cet article ont pour but :

— de connaître les jours de la semaine

— d’apprendre les premières additions et de comprendre qu’un nombre peut s’obtenir par différentes sommes (grâce à la formidable Anne Sylvestre)

— de commencer à apprendre à décompter.

Allons-y !

La chanson de la semaine

Le texte

poèmes pour apprendre la chs de la semaine

 

Oui, je sais, la comptine du facteur est tellement connue qu’il paraît inutile d’en rajouter ! D’autant que « la chanson de la semaine » est assez longue et riche d’un lexique un peu compliqué. Mais elle est tellement jolie !

la chs de la semaine

L’illustration

Voici ce que je vous propose : sur une demi-feuille A4, commencez par partager l’espace en six zones de tailles égales. Dans chacune, écrivez le nom du jour de la semaine, comme sur l’exemple. Une fois que c’est fait, gommez les traits de séparation des zones, en ne laissant qu’un petit repère aux bords de la feuille. Ce modèle sera photocopié et servira de base à vos élèves. Sinon, vous pouvez vous servir du modèle « informatique » proposé ci-dessous, à photocopier.

illustration chs de la semaine

20200813_150212À l’aide d’une bougie, les élèves doivent repasser l’intérieur des lettres en appuyant bien. N’hésitez pas à sacrifier quelques bougies blanches, que vous couperez en petits bouts de dix centimètres. Elles sont très utiles en arts plastiques.Puis il faut faire la même chose pour séparer les zones dédiées à chaque jour. (C’est à cela que servaient les petits repères de tout à l’heure!)

20200813_151043

 

Chaque zone dédiée à un jour de la semaine sera peinte à la gouache très diluée. Comme vous le voyez, la bougie empêche la peinture de pénétrer le papier, laissant des espaces blancs.

 

 

Le contour du nom des jours sera repassé au feutre et l’intérieur de la zone illustrée aux feutres, en se servant du texte qui lui est consacré.

Et voilà !

20200813_182027

 

Comptine à compter

Le texte

poèmes pour apprendre comptine à compterCette comptine d’Anne Sylvestre est tirée de l’album « La ville aux enfants » datant de 1979. Elle plaît énormément aux élèves !

Si vous préférez présenter et faire apprendre le texte en chantant, voici le lien pour entendre la comptine : https://www.youtube.com/watch?v=E3HkoIBlpow

Mais bon… La mélodie n’étant, selon moi, pas très chantante, j’avais fait le choix de rester dans le registre du poème, car le texte permet de belles variations d’intonation.

comptine à compter

 

L’illustration

illustration comptine à compter-001Comme tout à l’heure, soit vous préparez votre propre modèle à photocopier, soit vous utilisez celui élaboré sur ordinateur.

On commence par faire un fond aux pastels secs. Habituez vos élèves à utiliser systématiquement plusieurs couleurs. Un fond uniforme sera fade et sans profondeur. Les couleurs seront fondues au doigt ou au coton.

20200814_104723

Ensuite, il faut peindre les nombres à la gouache, en utilisant des couleurs fluos. Ce travail demande concentration et précision, car l’enjeu consiste à obtenir un effet « dessus-dessous ». Pour finir, les mots en arrière plan sont repassés aux feutres, sauf les parties qui « traversent » les nombres.

illustration comptine à compter

Du bon jus de chaussettes !

Le texte

poème pour apprendre jus de chaussette

 

Vous allez remporter un franc succès avec ce poème, qui fait beaucoup rire les élèves. Et c’est une façon très ludique de commencer à apprendre à décompter.

du bon jus de chaussette

 

 

 

 

 

 

L’illustration

Les élèves se voient remettre la fiche ci-dessous. La première silhouette correspond à la princesse, et la deuxième à l’ogresse. Il faut habiller et colorier chacune, de façon différente évidemment, pour bien montrer la symbolique du personnage. Chaque silhouette est ensuite découpée en suivant le trait vertical et une moitié de chacune collée sur le cahier.    silhouette pour du bon jus de chaussettes

silhouettes jus de chaussettes

20200814_104636

En dernière consigne, vous demandez de relier les deux parties des personnages par un symbole, comme sur l’exemple : un collier, un sac, une ceinture ou un chapeau. Les élèves ne sont pas obligés de tout utiliser.

 

Les deux parties restantes seront collées sur une feuille indépendante et pourront être utilisées en début d’année pour repérer le porte-manteau de chacun dans le couloir, après y avoir inscrit le prénom de l’élève en gros.

 

 

Autre idée d’illustration

Celle-ci, je ne l’ai pas fait réaliser moi-même. Vous proposez une feuille imprimée sur laquelle figure un chaudron, et l’élève doit dessiner les ingrédients de la potion en les répartissant sur la feuille. Ensuite, il décore à sa guise. Dans cette version, la créativité est plus libre.

Le fichier ci-dessous contient plusieurs modèles de chaudron. Vous pouvez n’en sélectionner qu’un seul à photocopier, ou laisser choisir les élèves parmi les quatre proposés. Il est encore possible de ne présenter les illustrations que comme modèles à reproduire. Selon votre sensibilité (et le temps dont vous disposez), tout est possible.

illustration du bon jus de chaussettes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s