TRAVAIL AUTOUR DES ÉMOTIONS CP CE1 (PREMIÈRE PARTIE)

émotions 1 présentation

Travailler les émotions à l’école est devenu quasiment indispensable car les connaître et les conscientiser aide à mieux les gérer, donc favorise le fameux « vivre ensemble ». Pour vous y aider, j’ai travaillé à une progression avec des outils prêts à l’emploi.


Après le confinement, j’ai fait des interventions dans les classes sur le thème des émotions. Le premier objectif était que les élèves expriment leurs ressentis à propos de cette période particulière et, disons-le, très anxiogène. Je l’ai fait au pied levé en me servant de quelques documents piochés ici et là, sans avoir vraiment eu le temps de réfléchir à une vraie progression. C’est chose faite et je vous en présente aujourd’hui la première partie.

Pour les idées que je lance dans cet article, vous avez le choix entre :

— Ne travailler qu’une seule émotion en fonction de ce qui se passe dans votre classe.

— Travailler les émotions une par une sur une longue durée, par exemple en tant que projet de classe.

— Travailler toutes les émotions ensemble, en prenant ce qui vous semblera le plus pertinent sur une courte période.

Lancement de l’activité

Comme je le disais plus haut, l’amorce après le confinement était évidente, elle consistait en une question : « Qu’avez-vous ressenti durant les deux mois et demi passés à la maison ? » Peur, joie, colère et tristesse apparaissaient très vite. Après un temps d’échange plus ou moins long en fonction de ce que les élèves avaient besoin d’exprimer, on a glissé doucement du versant émotionnel vers le pédagogique, afin d’arriver à la gestion des émotions.

Je me suis dit que quoi qu’il se passe dans votre classe (conflits ou autre) et que vous aurez géré par la parole et l’écoute, vous pouvez ensuite « embrayer » au moyen d’une courte histoire.

un bisou trop court pg de garde 001-001

Il en existe plein, mais celle que j’ai sélectionnée me paraît bien adaptée car elle est assez courte, et elle contient cinq des six émotions principales sans pour autant les nommer toutes. C’est là l’intérêt. Il s’agit de « Un bisou c’est trop court », de Carl Norac et Claude K. Dubois. L’album est toujours édité, si vous voulez vous le procurer. J’en ai trouvé deux lectures sur internet, pour vous en faire une opinion : https://www.youtube.com/watch?v=-ExoPMudr8s ou https://www.youtube.com/watch?v=UucKyYz6eMQ

Première étape

Au CP, vous lisez l’histoire en ne montrant que quelques images, juste pour faire comprendre qu’il s’agit d’une famille de hamsters. Au CE1, vous pouvez la donner à lire, par exemple sur la fiche jointe, à photocopier. un bisou c’est trop court texte

Deuxième étape

Ensuite, vous faites d’abord reformuler en glissant quelques questions comme : « Et que ressent Lola (ou maman, ou papa) à ce moment là ? Comment le sais-tu ? Quels mots le disent ? »

Troisième étape

Une par une, vous affichez les images présentées ci-dessus au tableau en demandant à chaque fois de retrouver à quel moment de l’histoire elles correspondent. Et bien-sûr, ce que ressent le personnage sur l’image. Puis vous écrivez le nom de l’émotion en dessous. Si ce n’est déjà fait, c’est le moment de catégoriser en expliquant que ces mots désignent des émotions, puis en l’écrivant en titre. bisou trop court img émotions

bisou trop court fiche synthèse émotionsAu fur et à mesure, les élèves peuvent remplir la fiche de synthèse ci-contre, ce qui vous servira de première trace écrite.

bisou trop court fiche synthèse émotions

NB : Très souvent, les élèves confondent sentiments et émotions. Par exemple l’ennui ou l’amour. Sans rejeter les propositions, notez sur un coin du tableau ce qui émerge, en disant qu’on y reviendra plus tard. Une fois que la notion d’émotion est apportée, vous pouvez expliquer que les mots laissés de côté sont des sentiments, qui peuvent contenir beaucoup d’émotions en même temps, et que vous aborderez la différence plus tard.

Exprimer les émotions par le corps

Dans la salle de motricité

Ou dans la cour !

En fonction de votre projet, soit vous travaillez sur toutes les émotions, soit sur une seule, auquel cas la séance sera évidemment plus courte.

NB : Si vous le souhaitez, cette séance peut être l’occasion d’amener la sixième émotion non contenue dans l’histoire : le dégoût.

a) Expressions du visage

Dans un premier temps, la moitié de la classe s’assoit en cercle, vers le centre. Les élèves restants viennent se placer chacun devant un camarade. Vous énoncez une courte phrase, du type « Ce matin il pleut, notre sortie en forêt est annulée. » ou seulement « Ce matin il pleut ». Les élèves assis vers le centre doivent exprimer seulement avec le visage ce qu’ils ressentent, sans un mot. Ceux qui sont en face observent bien les expressions du visage, car il faudra ensuite les décrire. Au bout de quelques phrases, vous inversez les rôles et recommencez avec de nouvelles phrases.

Ensuite, une phase de mise en mots est nécessaire pour une première mémorisation des observations.

b) Réactions corporelles

La classe est encore divisée en deux, avec un groupe « actif » et un groupe d’observateurs. On garde le même principe d’énonciation de phrases ; vous pouvez même reprendre les mêmes que dans la première phase, sauf que cette fois, les élèves actifs doivent exprimer leurs ressentis avec tout le corps, voire en se déplaçant.

Comme tout à l’heure, on inverse ensuite les rôles, puis on passe à la phase de verbalisation.

Retour en classe

L’objectif est de faire une synthèse écrite de ce qui aura émergé précédemment. En fonction des émotions que vous aurez travaillées, vous présenterez une seule des fiches proposées, ou deux, ou toutes. De même, soit vous organiserez la synthèse en travail de groupes, ou collectivement. Seules les deux premières colonnes seront remplies.

émotions fiche synthèse 1

Les CP rempliront les fiches en collant des vignettes. Ils devront retrouver deux expressions du visage par émotion, à coller dans la première colonne, et une image d’expression corporelle à placer dans la deuxième.

émotions fiche synthèse 1 CP          vignettes émotions CP

Les ressentis corporels liés aux émotions

Après les réactions corporelles visibles de l’extérieur, il s’agit maintenant d’aller un peu plus loin, et d’explorer les sensations physiques vécues de l’intérieur. Ce n’est pas le plus évident car ça demande un travail d’introspection inhabituel chez de jeunes enfants, surtout en différé.

Vous allez donc leur demander d’imaginer ce qui se passe quand ils ressentent, par exemple, de la joie. Au besoin, aidez-vous de quelques phrases : « Ce matin, c’est Noël, je suis au pied du sapin et je vois tous les cadeaux. » Les élèves doivent essayer de retrouver ce qu’ils ressentent à l’intérieur : le cœur bat fort, on ressent des picotements dans tout le corps qui donnent envie de bouger, de sauter, de crier.

Vous pouvez commencer par un petit travail de groupes, suivi d’une mise en commun. Pour compléter si nécessaire, vous pourrez vous aider avec toute une collection d’images sélectionnées à cet effet.

img joie        img surprise        img tristesse        img colère        img peur        img dégout

sensations liées aux émotions

Au cas où ça ne suffirait pas, pourquoi ne pas nommer à votre tour des sensations que les élèves devront associer à la bonne émotion ? Si vous ne travaillez que sur une seule, émettez des propositions qui seront, soit validées, soit rejetées comme non adéquates à l’émotion en question.

J’ai réuni dans le fichier ci-joint un « catalogue » des sensations par émotion. sensations liées aux émotions

Trace écrite au CE1

Il faut reprendre le tableau intitulé « émotions fiche synthèse 1 » et remplir la dernière colonne.

Au CP

sensations physiques émotions imgAux CP, il sera demandé de découper les vignettes et de les coller dans le bon tableau. Si vous ne travaillez qu’une émotion à la fois, il ne faudra coller que les bonnes, et éventuellement conserver les autres dans une petite pochette, pour la suite.

sensations physiques émotions img

La différence entre émotion et sentiment

C’est après ce travail sur les sensations corporelles que vous pouvez expliquer la différence entre émotion et sentiment. Elle est relativement simple : une émotion déclenche des sensations physiques qu’on ne peut maîtriser, comme la sudation ou l’accélération cardiaque. De plus, elle dure au maximum deux minutes ; j’avais même vu quelque part qu’elle ne dépasse pas neuf secondes… Tandis qu’un sentiment peut durer des jours, des mois, voire toute une vie : la rancune, l’amour, l’ennui. De plus, un sentiment est souvent consécutif à une ou plusieurs émotions mêlées : la colère peut engendrer du ressentiment, la peur et la surprise génèrent souvent de l’insécurité etc.

Les situations qui provoquent les émotions

L’inventaire se fera au moyen de phrases à trier, c’est-à-dire que les situations sont déjà nommées. situations émotionnelles tabl CE1          situations émotionnelles etq CE1

Pour les CP, les phrases sont remplacées par des images. situations émotionnelles tabl CP

Le travail se fait individuellement, suivi d’une phase collective qui peut provoquer des débats car une même situation peut déclencher plusieurs émotions en même temps. Il n’y a donc pas forcément de « bonne » ou de « mauvaise » réponse…


Cet article étant déjà très long, je m’arrête là pour aujourd’hui. Comme dit plus haut, la suite au prochain épisode où nous traiterons de :

— Élargir le lexique émotionnel

— Et le plus important : la gestion des émotions

Alors à bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s