JEU CE1 POUR MANIPULER LES QUANTITÉS

billes ggnt présentation

Voici un jeu mathématique aux règles simples, travaillant les notions de plus que, moins que, autant, moitié et double. Les élèves vont devoir manipuler, comparer et calculer. « Les billes gagnantes » permet à tous de s’exercer, quelles que soient les compétences de chacun.


Avec les billes gagnantes, les élèves sont amenés à :

  • Dénombrer par surcomptage ou décomptage.

  • Additionner ou soustraire un nombre inférieur à 6 la plupart du temps, à partir d’un nombre donné.

  • Manipuler des quantités pour les partager.

  • Manipuler des collections pour les redistribuer de façon à ce que l’une en contienne un nombre donné en plus ou en moins.

  • Représenter une quantité par son écriture chiffrée et s’en servir pour faire des calculs.

Pendant le jeu, les joueurs vont gagner et/ou perdre des billes à un rythme qui peut changer le cours de la partie à tout moment. Ici, c’est vraiment le hasard qui mène le jeu. Il n’y a de « fausse réponse » possible qu’avec les cartes-questions. Sinon, c’est la manipulation et le contrôle par les autres qui prime. C’est par la répétition de ces manipulations que les élèves comprennent vraiment les notions citées plus haut.

billes ggnt 2Exemple : comment faire pour redistribuer deux collections aux quantités différentes afin qu’elles en aient le même nombre ? Ou comment partager une collection en deux ? L’intérêt est bien sûr de laisser les élèves tâtonner jusqu’à ce qu’ils trouvent la bonne procédure, et finissent par l’intégrer. Sans cette étape, certains élèves pourraient être incapables de conceptualiser les notions de double et de moitié.

billes ggnt 3

 

Autre exemple : comment redistribuer deux collections pour que la première en ait cinq de plus que la deuxième ? C’est seulement après avoir beaucoup essayé que les élèves en comprendront vraiment le sens.

Matériel

billes plates

— Des billes plates de deux couleurs : des violettes (ou la couleur de votre choix) et des blanches. Les élèves adorent les utiliser. Elles sont vendues en boîtes par couleur. J’ai trouvé les miennes chez Gifi.

 

— Un dé classique

— Un dé avec des faces de couleur

cartes échg— Une série de cartes « échanges » (bleues). Ce sont elles qui obligent à effectuer beaucoup de manipulations, et qui renversent les situations au cours de la partie. Les élèves en sont très friands.

cartes questions— Une série de cartes « questions » (rouges). (Celles-là, les élèves les aiment moins!)

plateau billes ggnt— Un plateau indiquant la signification des couleurs du dé (1ère version).

— Une piste de jeu pour la version de jeu plus courte (voir ci-dessous).

Règle du jeu

Le nombre de joueurs peut varier de deux à quatre. Le but est bien entendu d’avoir récolté plus de billes que les autres à la fin de la partie.

1ère version : avec le dé de couleurs

— Chaque joueur lance les deux dés en même temps et fait ce qui est indiqué par le dé de couleur. Quand il gagne des billes, il les ajoute à sa collection et note sur son ardoise la quantité totale contenue dans sa boîte. Cette phase est importante car elle va amener l’élève à comprendre l’intérêt du surcomptage (ou du décomptage quand il perd des billes), le nombre servant alors d’aide mémoire pour démarrer les calculs.

— Particularité des billes blanches : elles ne peuvent être perdues. Elles sont acquises jusqu’à la fin de la partie et sont donc très précieuses. Par exemple, quand un joueur perd la moitié de sa collection, il compte toutes ses billes, les blanches comprises, mais ne rendra que des violettes. S’il n’a pas assez de billes violettes, en aucun cas il ne se servira dans sa collection de blanches. Il se défaussera alors de ce qu’il pourra, en violettes. Un exemple concret ?

Paul a 16 billes dont 9 blanches. La carte-échange lui demande de donner la moitié de sa collection à Pierre. Or il n’a que 7 billes violettes alors qu’il devrait en donner 8. Il donne donc ses 7 billes violettes à Pierre, sans toucher à son capital de blanches.

— L’élève qui prend une carte « questions » (face jaune du dé) gagnera le nombre de billes indiqué par le dé s’il répond correctement.

— La fin de la partie n’est pas déterminée à l’avance. Soit on décide d’une durée, soit on s’arrête quand la boîte de billes est vide. Cela permet de continuer la partie d’une séance à l’autre et donc de travailler avec des nombres plus grands.

— Quand on fait le compte des billes à la fin de la partie, on peut décider que les billes blanches valent le double des autres (c’est-à-dire 2).

NB : en cas de partage d’un nombre impair, on part du nombre de billes – 1. (exemple : s’il faut donner la moitié de sa collection de 19, l’élève se défaussera de 9 billes). Soit les élèves savent déjà qu’on ne peut partager une collection impaire en deux, soit ce sera l’occasion d’un questionnement à ce sujet.

cartes billes gagnantes          plateau billes gagnantes

verso cartes échanges            verso cartes questions

NB : Pas de panique si vous ne pouvez pas photocopier en couleurs ! J’ai moi-même imprimé le jeu en noir et blanc. Le résultat est tout à fait acceptable.

NB : Désolée pour le verso des cartes, il vous faudra faire deux tours à la photocopieuse…

2ème version : avec la piste de jeu

piste billes ggntIci, on jouera avec un seul dé, classique.

Au départ, on distribue 6 billes violettes à chaque joueur.

Les règles sont les mêmes mais la partie se termine dès qu’un joueur atteint l’arrivée.

Cette version est mieux adaptée pour des élèves plus jeunes car les manipulations se feront sur de plus petites quantités.

piste billes gagnantes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s