LE CAHIER DE POÉSIE AU CP

cahier poésie CP présentation

 

Comment faire du cahier de poésie un bel objet qui donnera envie à vos élèves (et à leurs parents) d’en prendre soin ? Vous trouverez ci-dessous quelques idées, ainsi que trois poèmes autour de la rentrée, à illustrer de façon ludique selon des objectifs clairement établis.


Quelle tristesse qu’un cahier de poésie pauvrement illustré, tout tordu et à peine rempli, vous ne trouvez pas ? Dans ma classe, j’avais décidé de lui donner de l’importance, afin que la poésie devienne un plaisir pour les élèves. J’avais axé cet objectif selon deux directions : la personnalisation du cahier, et l’illustration systématique de chaque poème, dans des séances à part entière.

La personnalisation du cahier de poésie

Le cahier comme témoin du parcours poétique à l’école

Je m’étais mise d’accord avec ma collègue de CE1 sur l’idée que le cahier de poésie pouvait suivre l’élève au moins deux ans de suite. Il y a plein d’avantages à cela :

— D’abord, cela évite le gaspillage car souvent le cahier n’est même pas utilisé à la moitié en fin d’année. Le faire suivre au CE1 représente donc une économie.

— Cela n’oblige plus à choisir des cahiers fins (type 32 pages) qui résistent mal et s’abîment vite.

— L’enseignant de CE1 connaît d’emblée les poésies apprises l’année précédente.

— Pour l’élève, cela permet d’établir un lien entre les différentes classes fréquentées.

J’avais donc opté pour des petits cahiers « travaux pratiques » d’au moins 48 pages, sachant qu’en moyenne, quinze chants et poésies étaient étudiés dans l’année. Maintenant que le cycle 2 comprend le CE2, on peut imaginer faire suivre le cahier sur trois ans, ce qui nécessiterait un cahier plus épais dès le départ.

Personnaliser la couverture

C’était la toute première activité plastique de l’année.

Au départ, vous choisissez le support : ça peut être une grande feuille blanche à dessin, du papier kraft, du papier journal etc. Ce support doit dépasser la surface du cahier ouvert de cinq centimètres sur chacun des côtés. Car une fois la production terminée vous en couvrirez le cahier, comme vous le montrent les photos ci-dessous.

Plusieurs années de suite, mes élèves avaient travaillé sur du papier blanc qu’ils devaient couvrir de peinture, à mélanger au doigt et/ou à l’éponge (dans ce cas, il fallait tamponner et non frotter). Ils avaient le choix entre bleu et jaune, rouge et jaune ou bleu et rouge. L’objectif était bien entendu d’obtenir de jolis camaïeux avec deux couleurs primaires et leur complémentaire. Je posais donc une bonne quantité d’acrylique à différents endroits de la feuille. Une fois la peinture étalée, chacun essayait de donner du relief à sa composition à l’aide de fourchettes et autres ustensiles. Après séchage, des feutres Posca assez fins étaient mis à disposition pour décorer le tout. J’aimais bien cette version qui laissait aux élèves la possibilité d’exercer leur créativité. Je n’ai malheureusement plus de modèle à présenter ici.

WP_20190815_17_57_25_ProDans cette version, le papier journal était d’abord coloré à l’encre. L’idée de donner une deuxième vie à de vieux journaux me plaisait bien. Ensuite, les élèves dessinaient les branches au crayon. Vous pouvez aussi préparer plusieurs gabarits car dans mon souvenir, j’avais eu du mal à obtenir des branches assez grosses, couvrant bien la page. Pour les oiseaux et les ailes, des gabarits étaient aussi utilisés. Les ailes étaient découpées dans des chutes de papier pour scrapbooking (ne jetez plus les chutes, elles peuvent toujours servir !) ou du papier cadeau. Les feuilles étaient ensuite ajoutées et coloriées aux feutres, ainsi que les branches et les oiseaux. Pour finir, une bande de papier imprimé était collée en bas de la page.

Voici ces bandes à photocopier en couleurs. Elles vous serviront à de nombreuses reprises pour des projets variés.motifs russes en bandes

WP_20190815_17_59_18_ProEnfin, je vous livre la dernière version que j’avais fait réaliser dans ma classe, qui est surtout axée sur le découpage et l’utilisation de gabarits. (un gabarit de disque, un d’oiseau et un autre de feuilles).

Ce ne sont là que quelques idées, à transformer, améliorer et qui, certainement, en appelleront d’autres.

J’allais oublier : une fois le cahier couvert avec la production, il faut préserver celle-ci au moyen d’un protège-cahier transparent. Ainsi, vous obtenez un cahier solide qui résistera aux multiples manipulations.

Poèmes autour de la rentrée

Avec trois poèmes très connus, je vous livre trois possibilités d’illustration. Elles se ressemblent en ce qu’elles tournent autour du découpage et du collage.

« Pour la rentrée »

Voici déjà le texte, à photocopier.       pour la rentrée

pour la rentrée textePour l’illustration, il y a deux fichiers.

img poème pour la rentrée 2

 

 

Ici, il faut couper la feuille en suivant les pointillés gris. La partie centrale sera collée dans le cahier face au texte. Les éléments de part et d’autres devront être découpés « au mieux ».

 

 

 

img poème pour la rentrée 1

 

Ce fichier doit être photocopié en recto-verso car le verso est en couleur. L’élève découpe le cartable « éclaté » en une seule partie. Ensuite il le plie et colle la partie du milieu exactement sur le cartable du cahier. Il ne reste plus qu’à coller les éléments à l’intérieur du sac et à replier celui-ci.

img poème pour la rentrée 1

img poème pour la rentrée 2

« Poème du cartable rêveur »

cartable rêveur texte

 

cartable rêveurPoème du cartable rêveur

 

 

 

 

 

 

 

Le principe est le même : la feuille est coupée suivant le pointillé et la partie de gauche (c’est-à-dire le cartable gris) collée sur le cahier. L’élève découpe ensuite les contours de l’autre cartable, puis la partie blanche en suivant le modèle de la fiche-guide ci-dessous.

img poème du cartable rêveur

cartable rêveur découpage et pliage

 

Après avoir effectué le pli comme indiqué en bleu, il colle la partie droite et basse sur le cartable gris en superposant bien les deux.

cartable rêveur découpage et pliage

 

 

img poème du cartable rêveur

 

 

Enfin, comme précédemment, il découpe les éléments de la deuxième fiche qu’il collera à l’intérieur du cartable gris, à son gré.

mon cartable rêveur 2

Mon cartable

mon cartable texte

img mon cartable 1

mon cartable (texte)

Ce modèle est plus simple car ici, il n’y a pas de pliage à effectuer. Cette fiche sera d’abord collée sur le cahier.

img mon cartable

img mon cartable 2

 

 

Celle-ci pourra être photocopiée sur du papier calque. Les élèves découperont les éléments et les colleront sur la feuille au cartable, comme sur le modèle ci-dessous.

img mon cartable 2

img mon cartable


Dans un prochain article, je vous proposerai d’autres idées pour des poèmes parlant de l’automne.

Une réflexion sur “LE CAHIER DE POÉSIE AU CP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s