TRAVAIL AUTOUR DU CALENDRIER AU CP

administration-balance-blur-272978

 

Synthèse du mois qui arrive à son terme et présentation de celui qui s’amorce, voici quelques idées d’activités qui vont aider vos élèves à mieux se situer dans le temps.

 


À chaque début de mois, un nouveau calendrier est distribué aux élèves. Il leur servira pour se repérer au jour le jour et noter les relevés météorologiques, ainsi que les événements comme la piscine, la visite d’un musée ou les anniversaires.

Mais on va d’abord observer comment ce mois est constitué, et quelles sont ses particularités. Ensuite, les relevés serviront à établir une synthèse lorsque le mois sera écoulé.

Présenter le nouveau calendrier du mois.

1   En début d’année

calendrier sept

 

Le calendrier présenté doit être facile à lire : il se présente en une seule colonne, comme celui-ci. C’est un modèle « fait maison » qui peut être réutilisé au fil des années,  sous réserve de quelques petites modifications.

NB : Les calendriers de l’année en cours et/ou de l’année à venir vous sont proposés ici.

 

Mais revenons à nos moutons calendriers :

 

 

Une séance est dédiée à l’observation du mois à venir.

  • Quels seront les anniversaires à fêter, quel événement marque ce mois et quelles ressources la nature nous offre durant cette période. Si vous préférez le fabriquer vous-même, vous trouverez des idées pour garnir votre calendrier, en allant voir la fiche de l’année.

  • Un travail d’observation plus fine va petit à petit amener les élèves à comprendre les subtilités du calendrier : le mois ne commence pas forcément un lundi, il n’a pas toujours le même nombre de jours etc.

Voici donc une suite de questions utiles pour arriver à cette prise de conscience.

  • Quel est le premier jour du mois ? Quel est le dernier ?

  • Combien y a-t-il de lundis dans ce mois ?

  • Pourquoi la semaine n’est-elle pas complète à la fin ?

  • Combien y a-t-il de semaines complètes dans le mois ?

  • Quel jour de la semaine serons-nous le 15 ? Et une semaine plus tard, ce sera quel jour ?

  • Quels numéros portent les semaines complètes du mois ?

  • Quelles sont les dates de la 12e semaine ?

  • Enfin, dernière question importante : quel jour de la semaine serons-nous le premier du mois prochain ?

En fin de séance, les élèves pourront colorier les représentations avant de coller leur feuille.

2  En milieu d’année

mars 19

 

Vers le mois de janvier, on change de type de calendrier. Il se présentera sous forme de tableau et gardera la même  configuration trois à quatre mois de suite. Au travail de repérage temporel est donc associée la lecture d’un tableau à double entrée.

 

La première phase d’observation sera la même que pour les mois précédents. Mais avant de passer à la deuxième partie, il faudra s’assurer que le mode de lecture est compris par tous, au moyen de questions spécifiques.

  • Où se trouvent tous les mardis du mois ?

  • Que va-t-on trouver dans chaque colonne ?

  • Dans quelle colonne se trouve la semaine 8 ?

  • Pourquoi y a-t-il des cases vides au début (ou/et à la fin) du mois ?

Ensuite, on reprend les mêmes questions que les mois précédents.

juin 19

 

Au bout de quelque temps, on changera à nouveau de type de calendrier, pour habituer les élèves à observer et comprendre un document, quelle que soit sa présentation.

Faire la synthèse du mois écoulé

Comme indiqué dans l’article précédent , établir des relevés n’a de sens que si on s’en sert à un moment donné. C’est ce qui va être fait à chaque fin de mois. L’enseignant va reprendre les calendriers hebdomadaires remplis au jour le jour et les coller les uns sous les autres avant de les afficher au tableau.

Lors de la séance de synthèse, on va commencer par compter le nombre de jours de soleil dans le mois, puis le nombre de jours nuageux, pluvieux, au soleil voilé etc. On conservera comme repère la météo la plus fréquente. Parfois, on sera obligé d’en garder deux si le mois a été partagé entre deux types de temps. Et on fera la même chose avec les températures. On pourra ensuite conclure qu’octobre a été par exemple un mois pluvieux et nuageux mais doux la plupart du temps.

Enfin, ces résultats seront reportés sur la feuille de l’année. L’article suivant vous en fournira le modèle et vous expliquera comment vous en servir.

En conclusion, travailler la structuration du temps au CP ne se limite pas à donner la date du jour. Il faut aussi construire le concept de semaine, de mois, de saison et enfin d’année. Constructions qui se font au long cours et ne peuvent se réduire à quelques « leçons » abstraites, sans lien avec le vécu quotidien des élèves.

Une réflexion sur “TRAVAIL AUTOUR DU CALENDRIER AU CP

  1. Merci Anne. Il est vrai que si les enfants ont grand besoin de repères stables, il faut aussi faire attention à ne pas les enfermer dans ce que j’appelle la « routine cognitive ».
    Bonne rentrée à toi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s