NOURRIR LES OISEAUX EN HIVER AVEC SON CP

 

recette gg présentation

 

Avec un article paru dans le magazine Youpi comme support, vous allez pouvoir enchaîner : lecture, fabrication de mangeoires à oiseaux et travail chronologique. Les animaux adorent Youpi, et nous aussi !

 


Ma classe était abonnée au magazine Youpi, et c’était toujours la fête quand un numéro nous arrivait. Inutile de dire que j’étais la première à le feuilleter afin d’indiquer aux élèves quel en était le contenu. Je mettais ensuite la revue en exergue dans la bibliothèque. L’annonce faisait son petit effet : le magazine était aussitôt pris d’assaut.

Régulièrement, je trouvais des articles correspondant à nos projets ou dont l’exploitation pouvait s’insérer dans une progression déjà établie. C’est ainsi que j’ai trouvé un article sur les oiseaux en hiver. Plusieurs années de suite, j’avais fait fabriquer des mangeoires à oiseaux à mes élèves mais sans support préalable (fiche technique ou de lecture) et en essayant diverses méthodes plus ou moins concluantes. Cet article a livré tout ce qui me manquait. Voyez plutôt :

exploitation du document

La première page

recette gg.1Photocopiée en A3, elle est affichée au tableau et les élèves sont invités à s’exprimer sur ce qu’ils voient. Les objectifs de la séance sont :

— Trouver d’où provient le document. C’est assez facile mais ça va demander aux élèves de bien observer les détails de la page.

— Déterminer le type d’image auquel on a affaire. Il s’agit là d’une subtilité qui a son importance : souvent, les enfants calquent le mot image sur tout type d’illustration. Or, cette page vous offre l’occasion de faire le distinguo entre une photo et un dessin puisque les deux s’y trouvent en surimpression pour former la composition picturale.

NB : Et voilà une idée à exploiter en arts visuels : dessiner (ou peindre) sur une photo…

— Et bien-sûr, lire : le titre, les vignettes et le contenu des bulles.

La recette des graines gourmandes

La fiche est franchement géniale : bien conçue, bien équilibrée entre illustrations et textes, avec un lexique tout à fait adapté pour des CP à mi-parcours. Bref, du prêt à l’emploi !

Une fois que les élèves ont identifié le type d’écrit (c’est une notice de fabrication), la séance de lecture proprement dite peut commencer.

recette gg.5Pour cette fois, je n’ai qu’une fiche d’exercice à vous proposer, qui travaille quand-même la discrimination visuelle pour le lexique orthographique, et la compréhension.

recette des graines gourmandes

Je n’ai pas retrouvé de fiche de son associé à cette lecture, même en allant fouiller tout au fond de ma clé. Sans doute n’avais-je pas eu assez de temps. Si ça vous manque cruellement, vous pouvez commencer à faire observer ces particularités : dans le document, on trouve les mots : recette, assiette, fourchette, auxquels vous pouvez ajouter noisette, que les élèves connaissent depuis la recette des macarons (voir ici). Quand ils auront identifié que ette se lit [èt], vous pourrez leur demander de déchiffrer quelques mots, puis d’en encoder d’autres. Le même travail peut être fait à partir de terre, puis de ficelle. Je joins ci-contre une fiche de mots ressource.  mots ressources en ette elle esse

La troisième page de l’article pourra faire l’objet d’une courte séance de lecture juste avant d’aller accrocher les pots de graines.

Ici, le document Youpi à photocopier en A3 : le resto des oiseaux A3

Et là, la recette des graines gourmandes en A4, pour les cahiers. En couleur ou en noir et blanc, selon vos possibilités : la recette des graines gourmandes couleurs    

la recette des graines gourmandes

Fabrication des mangeoires

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au début, j’utilisais des godets plastiques parce qu’ils ne coûtent rien. Après quoi j’avais finalement acheté de petits pots en terre, que je récupérais à la fin de l’hiver et qui pouvaient resservir l’année suivante. Ils sont quand-même plus résistants et retiennent mieux le mélange.

Petit détail technique : il suffit de poser la margarine une petite heure sur un radiateur pour la ramollir. Plus longtemps, elle risque de devenir liquide et vous serez obligé(e) d’attendre qu’elle se re-solidifie pour pouvoir remplir les pots (c’est du vécu !).

Autre petit détail, moins technique : nourrir les oiseaux en hiver est vraiment gratifiant. En plus d’assurer leur survie, vous aurez le plaisir de les voir s’ébattre autour des petits pots, comme vous le montrent ces photos. Soyez patient(e) la première année. Il faut leur donner le temps de repérer la source de nourriture. Mais une fois qu’ils ont retenu l’adresse du restaurant, ils ne l’oublient plus. Ils sont beaucoup plus rapides à venir la deuxième année et souvent, ils viennent vous rappeler à l’ordre aux premiers frimas.

Rappel chronologique du travail effectué

Si vous prenez régulièrement des photos, vous pouvez effectuer votre propre montage pour le travail des vignettes séquentielles. Sinon, je vous propose ci-dessous une version plus impersonnelle mais réutilisable d’une année sur l’autre.

nourrissons les oiseaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s