L’ADJECTIF QUALIFICATIF AU CE1

Comment aborder l’adjectif qualificatif au CE1 pour que les élèves se familiarisent avec ce concept et l’intègrent facilement ? Je vous laisse découvrir des pistes à exploiter, des idées ludiques d’entraînement, ainsi que quelques fiches d’exercices pour clore le chapitre.


J’étais toujours étonnée, quand j’avais des CM2, de découvrir comme la notion d’adjectif qualificatif était mal acquise, voire mal comprise. Jusqu’à ce que je trouve un moyen efficace et amusant pour l’ancrer et donner aux élèves l’envie d’enrichir leurs textes avec des adjectifs.

Mais commençons par le commencement !

Aborder la notion d’adjectif qualificatif

Première phase :

On démarre en séance collective, avec une phrase simple copiée au tableau, du type :

Vous pouvez commencer par faire faire une rapide analyse de la phrase, ou vous contenter de faire repérer les NC de la phrase.

Ensuite, la phrase suivante est copiée sous la première :

Suit toute une liste de questions :

— Qu’est-ce qui a changé ?

— Que dit ce mot ? Qu’est-ce qu’il ajoute à la phrase ?

— Sur qui ou quoi le mot donne-t-il des informations supplémentaires ? Etc

Une première synthèse est apportée :

Le mot affamé donne des renseignements sur le renard. Il dit comment est le renard : le renard est affamé. Il est affamé. On dit que affamé qualifie le NC renard. Ce mot est un adjectif qualificatif. Pour le reconnaître, on peut dire il est ou elle est devant.

Deuxième phase :

Maintenant, vous copiez une troisième phrase sous les deux premières :

Et vous reprenez le même procédé.

Enfin, vous ajoutez une quatrième phrase :

Cette fois, il faudra faire remarquer que l’adjectif est placé devant le NC, et non plus après.

Il faut donc ajouter à la première synthèse : l’adjectif qualificatif peut être placé devant ou derrière le NC. Ex : Le petit (adj) chat (NC) noir (adj)

Troisième phase :

Une nouvelle phrase est proposée :

L’objectif ici est de faire remarquer que l’adjectif qualifie cette fois la poule est que le mot ne s’écrit plus de la même façon.

On complétera donc la synthèse avec : l’adjectif qualificatif s’accorde avec le NC. Ex : la petite poule rousse – le petit renard roux

Phase d’entraînement collectif

Dans ce deuxième temps, il s’agira pour les élèves d’opérer de premières identifications, puis de jouer avec la langue en remplaçant les adjectifs qualificatifs par d’autres.

Comme tout à l’heure, vous écrivez une phrase au tableau et laissez les élèves repérer d’abord les NC, puis les adjectifs. Chacun sur son ardoise, doit recopier la phrase mais en changeant les adjectifs. Il va sans dire que la phrase doit garder sa cohérence.

Vous n’allez pas tarder à remarquer que les propositions sont plutôt pauvres, et c’est normal. En dehors des adjectifs petit, grand, gros, et des adjectifs de couleurs, les élèves ont un vocabulaire restreint. Une prochaine séance sera prétexte à enrichir leur lexique.

Mais pour le moment, vous pouvez clore cette première étape avec la fiche suivante. Elle contient essentiellement des exercices visant à se familiariser avec l’adjectif qualificatif.

NB : les trois fiches proposées sont contenues dans un seul fichier dont vous trouverez le lien en fin d’article.

Constitution d’une collection d’adjectifs qualificatifs

Travail de groupe

Cette fois, le travail s’effectue par petits groupes. À chacun, vous remettez soit une image ou une petite série d’images, soit un objet.

Ça peut être l’image d’un arbre, d’un personnage, d’un vêtement, d’un meuble, tout ce qui vous semblera pouvoir donner des idées d’adjectifs. Vous pouvez encore utiliser des illustrations d’albums.

Quant à l’objet, pensez à un vase, une boîte, simplement une craie ou un feutre, bref tout ce qui peut se trouver dans votre classe.

N’hésitez pas à passer dans les groupes pour apporter votre aide. Par exemple si vous avez donné un cahier à un groupe qui bloque, ouvrez le cahier et demandez comment il est maintenant, par rapport à tout à l’heure. Le cahier est ouvert, avant il était fermé. Pour apporter plus d’idées en jouant sur les comparaisons, il est encore possible de donner au groupe plusieurs cahiers : un cahier couvert, un autre sans protège-cahier, et un troisième vierge, ou neuf, plus épais que les autres.

Avec un autre groupe qui doit qualifier une craie, vous la cassez devant eux : la craie est cassée, tout à l’heure elle était entière et longue, maintenant elle est courte.

Phase de restitution

Chaque groupe énumère ce qu’il a trouvé et vous recopiez les adjectifs sur de petites affiches en essayant de les classer : les adjectifs de forme, de qualité, de caractère, d’humeur, de taille, d’émotions etc.

NB : à ce propos, si vous avez déjà travaillé sur les émotions, vous disposez déjà d’une belle collection d’adjectifs. Sinon, allez voir ici, vous y trouverez de nombreuses listes.

Durant cette phase de restitution, il est toujours possible d’enrichir les listes en cherchant par exemple le contraire d’un adjectif donné : affamé/rassasié, malheureux/heureux, mort/vivant, vieux/jeune, ou un synonyme : vieux/âgé/usagé, humide/mouillé/trempé…

Les affiches ainsi constituées seront punaisées et resteront disponibles pour les futurs exercices d’expression écrite.

NB : Vous aurez certainement des propositions du type « en verre » ou «à carreaux », qui sont des compléments du nom. Il faudra alors préciser qu’un adjectif qualificatif est toujours formé d’un seul mot. Il n’est pas précédé d’une préposition, même si on peut mettre « il est » ou « elle est » devant.

À la fin de cette étape, la fiche suivante peut être proposée. N’hésitez pas à reprendre les adjectifs contenus dans les fiches pour compléter vos affiches de collections.

Jeux d’allongements de phrases

C’est là l’activité que j’avais proposée à mes CM2 pour les familiariser avec l’adjectif qualificatif et les entraîner à l’utiliser, en leur montrant son potentiel narratif. Ça ressemble un peu à ce dont il a été question plus haut, sauf que cette fois, ce sont les élèves eux-mêmes qui vont enrichir la phrase proposée et ainsi créer une atmosphère propre à chacun, en fonction de son imaginaire.

Le point de départ est donc le même que ci-dessus. Vous copiez une phrase simple au tableau.

Ensuite, vous demandez à chacun d’ajouter un adjectif qualificatif au mot famille. La phrase doit être écrite sur l’ardoise, ou le cahier de brouillon.

Puis les élèves, en gardant ce qui a déjà été trouvé, doivent donner un adjectif à « maison ».

Une première lecture des phrases ainsi créées peut être effectuée, et vous verrez déjà de grosses différences d’ambiance. Une fois que vous l’aurez fait remarquer, demandez aux élèves de fermer les yeux et d’imaginer la scène pour chaque phrase lue.

Par exemple, on ne verra pas la même chose avec : « Une famille rigolote s’installe dans la maison étroite. » ou « Une famille étrange s’installe dans la maison hantée » ou encore « Une famille riche s’installe dans la maison délabrée ». Ce sont même plus que des images qui sont ainsi générées, c’est presque un scenario qui commence à émerger.

Une fois que les élèves ont compris, vous continuez l’exercice en demandant d’ajouter un adjectif supplémentaire à « maison », puis d’en attribuer un à « histoire » et ainsi de suite.

À nouveau vous faites lire les productions et en gardez quelques-unes qui seront recopiées sur une affiche, comme témoins.

Je ne pourrais vous dire ce que ça donnera avec des CE1, mais je peux vous assurer qu’avec mes CM2, ça a été un gros succès.

Pour finir, voici une troisième fiche d’exercices, qui reprend un peu le principe de l’extension de phrases.

l’adj-qualificatif-fiches-d’ex

6 réflexions sur “L’ADJECTIF QUALIFICATIF AU CE1

  1. Je vous remercie pour cette séance claire et surtout concise ! Je n’en peux plus des phases de recherches qui durent, durent, durent … au détriment des phases d’appropriation. Mille mercis !

    J'aime

    • Merci Isabelle,
      En effet, il y a les belles théories auxquelles on a tous envie d’adhérer… et les contingences de la réalité de la classe, du tempo, et du programme. La question à toujours se poser est donc : comment rendre les élèves acteurs de leurs apprentissages sans perdre en efficacité ? Pour le français en tout cas, un des éléments de réponse consistera toujours à faire fonctionner la langue.
      Votre commentaire met bien en relief tout l’enjeu d’une pédagogie réfléchie.

      J'aime

  2. J’aime beaucoup cette séquence, comment tu abordes les choses. C’est bien réfléchi, ludique, clair… Je pourrais encore rajouter toute une liste d’adjectifs ! Merci beaucoup.

    J'aime

  3. Bonjour Cérianthe,
    Merci pour cette séquence détaillée qui permet de compléter la mienne, ainsi que des fiches!
    J’apprécie les différentes activités que tu mets en place dans ta classe. Merci beaucoup pour ce partage!!!

    J'aime

    • Bonjour,
      Merci beaucoup pour ton retour, qui me rassure sur le contenu de mes articles. Je me demande en effet, parfois, si je ne détaille pas trop. Donc ton commentaire me fait du bien.
      Bonne journée à toi.

      J'aime

Répondre à fourmy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s