DE LA FLEUR AU FRUIT CP CE1

Le printemps arrive bientôt, c’est le moment idéal pour aborder la question de la reproduction des plantes à fleurs, avec pour point de départ, l’observation des arbres, particulièrement ceux qui fleurissent.


Ça fait déjà un moment que je vous avais promis un post sur ce sujet, dans l’article dédié aux poèmes sur le printemps. Dans ma classe, je partais d’un livre très bien fait que, malheureusement, je ne retrouve pas ! J’ai donc dû repartir à la chasse aux documents et en reconstruire de nouveaux, que vous trouverez tout au long de cet article.

Même si votre école est implantée en plein cœur d’une grande ville, il y a toujours possibilité, je pense, dans les parcs ou dans les quartiers à immeubles, d’observer que certains arbres se garnissent de fleurs à l’arrivée du printemps. Ce sera le déclencheur pour des séances sur le thème abordé aujourd’hui.

Points de départ possibles

La floraison des arbres

Première possibilité donc, vous attendez de voir les arbres fleurir alentour et vous amorcez toute une série de questions à ce propos :

— « Connaissez-vous d’autres arbres qui fleurissent au printemps ? » Il y a tous les arbres fruitiers bien-sûr, mais aussi les châtaigniers ou les marronniers par exemple. Si vous avez planté des marrons à l’automne (allez voir ici), cela vous fournit une belle continuité pédagogique.

— « Et ensuite, que vont devenir ces fleurs ? » ou bien « Pourquoi l’arbre fournit-il des fleurs ? »

Comme d’habitude, voici une petite banque d’images pour illustrer vos propos.  

  arbres en fleurs

À partir d’un rameau

En Alsace, il existe une très jolie coutume hivernale porteuse d’espoir pour l’année qui suivra :

Le 4 décembre, jour de la Sainte Barbe, les paysans coupaient traditionnellement quelques rameaux d’arbres fruitiers, surtout des pommiers et des cerisiers, qu’ils rapportaient chez eux et plaçaient dans un vase, près d’une source de chaleur. En prenant soin de tailler le bout des branches et de changer l’eau régulièrement, ils pouvaient avoir le plaisir de voir fleurir ces rameaux en plein cœur de l’hiver. Et si les fleurs s’épanouissaient la veille de Noël, c’était de bon augure et signe de prospérité pour l’année à venir.

J’ai moi-même tenté l’expérience, plutôt en janvier, et oui, ça marche bien et c’est un processus très réjouissant de voir les bourgeons grossir et s’ouvrir au fil des jours, jusqu’à la floraison finale.

Bref, tout ça pour dire que vous pouvez tenter l’expérience dans votre classe à partir d’un rameau de cerisier, même fin février, je pense qu’il n’est pas trop tard, tant que les fleurs ne sont pas encore apparues. C’est une autre façon de déclencher une première salve d’observations et de questions :

— Après identification de certaines parties (les bourgeons bien-sûr), LA question à poser s’impose d’elle-même : « Qu’est-ce qui va sortir de ces bourgeons ? »

— Chacun fera ses hypothèses et ensuite, patience… Prendre des photos au fil du développement des bourgeons pour en faire une série d’images séquentielles est particulièrement bien adapté pour les CP.

De la fleur au fruit

Si vous avez opté pour le rameau apporté en classe, vous allez attendre que les fleurs commencent à faner pour aborder la suite. Puis, pour répondre à la question : « Que vont devenir les fleurs, à quoi servent-elles ? », la série de photos suivantes vous servira de support.

L’objectif est de replacer les images dans l’ordre chronologique. Les CE1 pourront les légender d’une simple phrase, après les avoir décrites collectivement. Pour les CP, utilisez les étiquettes ci-dessous, à lire, découper et coller sous les bonnes images.

évolution de la fleur de cerisier          etq évolution de la fleur de cerisier

Évidemment, la dernière image amène un nouveau questionnement : qu’est-ce que c’est que cette boule verte ? Une cerise bien-sûr ! Mais comment ça marche ? Comment et pourquoi la fleur se transforme-t-elle en fruit ?

Observation d’une fleur

Avant de passer à l’explication, indiquez à vos élèves qu’ils doivent d’abord avoir bien observé les différentes parties de la fleur, pour mieux comprendre la suite.

Je sais que ce n’est pas toujours facile mais il me semble important que les élèves puissent observer une « vraie » fleur d’arbre, quel qu’il soit car certains éléments de la fleur se retrouvent dans quasiment toutes les variétés.

— Première étape, faites dessiner une fleur aux élèves, en leur demandant de ne rien oublier.

 Si vraiment vous n’avez pas de « vraies fleurs » à disposition, utilisez cette photo contenue dans la banque d’images à télécharger plus haut. Ensuite, du vocabulaire pourra être apporté suite à cette observation informelle : les pétales, les étamines, le pollen… sans trop entrer dans les détails techniques pour le moment.

NB : cette étape peut être réalisée au début du cycle des séances, sinon vous risquez de ne plus avoir de rameaux fleuris à disposition.

 

— Deuxième étape, fournir une image de fleur de cerisier en coupe. D’abord, les élèves retrouvent les parties qu’ils connaissent (pétales etc.) et légendent l’image. Les ultimes précisions seront apportées à la fin de l’étape suivante

fleur de cerisier en coupe 2

 

À ce stade, on ne sait toujours pas comment la fleur se transforme en fruit…

La pollinisation

Je vous invite, pour l’explication tant attendue, à visionner cette vidéo vraiment bien faite : https://youtu.be/XflRKpNysB4 , découverte sur le site « illustrascience ». Vous y trouverez une mine d’idées pour d’autres thèmes.

Après une phase de reformulation par un jeu de questions-réponses, vous pouvez inviter les CE1 à établir un court résumé du principe de pollinisation. Eh hop, une petite séance d’expression écrite au passage ! À ce stade de l’année, les CP peuvent aussi se prêter au jeu de l’écriture de la manière suivante : chaque élément de restitution sera répété (voir reformulé dans une syntaxe simple et correcte), et un ou plusieurs élèves seront ensuite désignés pour transcrire la phrase sur une feuille. Ça demande un peu d’organisation car vous devez noter tous les énoncés ainsi que le ou les élèves qui devront les écrire.

NB : voici une autre vidéo du réseau Canopée (beaucoup moins détaillée à mon goût mais apportant d’autres informations) qui peut compléter la première : https://lesfondamentaux.reseau-canope.fr/discipline/sciences/sciences/les-vegetaux/le-developpement-des-vegetaux-de-la-fleur-au-fruit-du-fruit-a-la-graine.html

Ah, au fait, si vous avez apporté un rameau, vos élèves vous feront certainement remarquer que les fleurs, en fanant, ne produisent pas la fameuse boule verte. Après le visionnage des vidéos, ils devraient conclure eux-mêmes que c’est parce qu’elles n’ont pas été fécondées.

synthèse

Pour terminer, vous trouverez ci-dessous quelques fiches de synthèse pour différents usages :

— La première, honteusement photocopiée sur un vieux numéro de Youpi, servira à la fois de fiche de lecture et de trace écrite.

la fleur de cerisier Youpi

— Celle-ci, sous forme de fiche d’exercice, vous permettra de voir ce que les élèves ont retenu de toutes les informations apportées.

la fleur de cerisier fiche d’ex

Enfin, en conclusion, n’oubliez pas d’apporter quelques cerises à déguster en classe, quand le moment sera venu. À moins que ce soient les élèves qui en prennent l’initiative !

4 réflexions sur “DE LA FLEUR AU FRUIT CP CE1

  1. Merci beaucoup pour cette séquence si complète. Je l’ai adaptée en Slides. Quelle précieuse aide aide tu m’as apportée.
    Isabelle

    J'aime

Répondre à Albert Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s